COMMENT « S’ELEVER » ET CHANGER SON ETAT D’ESPRIT ?

« CHANGE YOUR BRAIN »
Changez Votre Etat d’Esprit
🧠🧞‍♀ 💁‍👩‍🏫👩‍💻👩‍🎓

How To Level Up Faster And
Grow Your Mindset ?! 👥 💫


Develop Your Mindset And SkillsTout-ira-mieux-a-la-fin

CITATION CHANGEMENT DE SOIDevelopYourMindsetAndSkills

DOIT-ON ENSEIGNER L’EMPATHIE À L’ECOLE ?

Antonio Guilhem via Getty Images

On devrait tous s’inspirer des Danois, qui apprennent l’empathie à l’école :

« Si tu prends ma place, prends aussi mon handicap ».

Cette formule choc, généralement placée à proximité des stationnements réservés aux handicapés, a le grand mérite de nous inviter à nous mettre dans la peau d’une personne peu mobile. Voire pas mobile du tout.

Et de nous inciter à une plus grande civilité. Le fait est que nous sommes difficilement capables de nous mettre à la place des gens. De nous placer « dans leurs chaussures » comme diraient les anglo-saxons. Ils ont en effet cette expression merveilleuse qui consiste à traduire « si j’étais toi, je ferais… » par « if I were in your shoes, I would do… ». Merveilleuse car ce n’est plus un « si j’étais toi » fictif, imaginé et irréel. Mais un « si j’étais toi » éprouvé, puisqu’on est tout à coup transposé dans les vêtements de l’autre.

Récemment l’affaire Lactalis a défrayé la chronique. Les experts se sont succédés sur les plateaux. Les associations se sont indignées. Chacun y a été de son couplet sur une crise abominablement mal gérée, mais qui s’est vraiment senti concerné ? Certes, les parents d’enfants en bas âge ont un peu tendu l’oreille, du moins pour ceux qui donnaient le lait incriminé, car les autres…

Sans doute ont-ils pensé: « ouf, ce n’est pas le breuvage que je donnais à mon enfant! ». Et que dire de ceux qui ne sont pas encore parents ou qui souhaitent ne jamais le devenir.

A quel moment toutes ces personnes se sont-elles dit : « quelle horreur ! Et si c’est mon enfant qui avait trépassé ! » ou « je sais que je ne veux pas d’enfant, mais je me mets à la place de cet ami que je connais, ce père si émerveillé par sa petite fille ! ».

Il ne s’agit pas de jeter la pierre sur qui que ce soit, mais juste de constater que nous vivons dans des sociétés très individualistes, où les uns et les autres ne regardent pas beaucoup plus loin que ce qui se passe « chez eux » ou éventuellement « devant leur porte ». Dans notre jargon de communicants, c’est ce qu’on appelle « les lois de proximité ». Ces dernières peuvent être d’ordre temporel, géographique ou tribal…

Autrement dit, une bombe qui explose à Peshawar et tue 15 gosses n’interpelle hélas que peu de monde. Des bandes de voyous qui sèment la zizanie dans notre quartier nous touchent beaucoup plus. Bon, c’est humain de réagir ainsi. Normal même. Mais tant qu’on ne souffrira pas avec l’autre dans sa chair, tant que nous ne serons pas, pour reprendre une expression pompeuse « des frères et sœurs en humanité », il sera difficile de progresser vers une société plus égalitaire, plus solidaire et plus inclusive.

L’empathie néanmoins ne se décrète pas. En revanche, elle s’enseigne : ou plutôt elle se transmet. Au Danemark, les cours d’empathie sont obligatoires pour les enfants de 6 à 16 ans…et c’est le seul pays au monde à avoir adopté cette pratique, mais à bien y regarder, finalement elle a vraiment beaucoup de sens !

L’objectif est à la fois de ressentir et de comprendre les émotions de son entourage. Pour ma part, en tant qu’entrepreneure, j’accompagne des entrepreneurs ou autres qui s’apprêtent à faire des annonces, parfois un peu délicates. D’ailleurs, combien de fois les ai-je invités à manifester davantage d’empathie ? Le dernier exemple en date concerne un cadre en ressources humaines qui s’apprêtait à tenir devant ses équipes, dans le cadre d’un plan social, le même discours que celui qu’il a pour habitude de tenir vous voyez, lors de ces fameux conseils d’administration !

Mais autant dire que les performances de l’entreprise ne sont que peu audibles pour tout père de famille qui a femme et enfants à sa charge ! Ce que cet homme voudrait avant tout entendre, c’est au fond qu’il n’a point démérité. Et que des cellules d’écoute et/ou de reclassement vont être mises en place.

Je le dis régulièrement à celles et ceux que j’accompagne qu’avant de délivrer un discours, ils devraient se demander « à qui je m’adresse » et assurément pas « qu’est ce que je vais leur dire ». Car on ne parle pas pour soi, mais pour être entendu. Et idéalement suivi. Ce nécessaire travail de réflexion sur la cible devrait être un préalable à toute prise de parole. Encore faut-il avoir l’empathie qui permet de s’interroger sur ce qui intéresse son audience.

Une empathie parfaitement maîtrisée par la splendidissime Maïwenn, laquelle a récemment bouleversé le web en invitant les femmes à arrêter de se juger les unes les autres après les clivages quasi sanglants qui se sont dessinés entre les adeptes du #balancetonporc et les signataires du fameux appel des 100 femmes revendiquant une « liberté d’importuner ». Quelle sagesse ! Mais pour cela, il faut être capable de se dire : « peut être que je ne pense pas comme elle, mais je comprends néanmoins son point de vue, et je le respecte ».

Et voilà que l’on retrouve cette belle notion d’empathie, si indispensable au vivre-ensemble, une expression certes galvaudée mais néanmoins ciment de la cohésion sociale.

Le dictionnaire donne de l’empathie la définition suivante : capacité de ressentir les émotions de quelqu’un d’autre, d’arriver à se mettre à sa place d’autrui. Puisqu’il est parfois plus facile de définir un terme en donnant son opposé, évoquons donc ses contraires : l’égocentrisme, l’égoïsme, l’intolérance ou l’intransigeance.

Pour revenir à nos amis danois, les pays du monde entier feraient bien de s’inspirer de leur exemple. Parce qu’on est empathique, on se rend sympathique. En France, une expérience magnifique a été menée récemment dans une classe de Trappes, dans les Yvelines. Pour régler un conflit : pas de coups de pieds. D’abord on s’explique, ensuite on se pardonne et on se quitte bons amis. Résultat: les élèves sont beaucoup plus calmes, solidaires et concentrés. A méditer….🤔

 

DIRE NON AUX AUTRES : MAITRISER SON CERCLE D’INFLUENCE ET SE RÉALISER…

Mon attitude, Ma vie, Mes règles…mon pouvoir de décision :
Ce qui est bon pour moi et ce que je veux vraiment.

img_1585818790091-1019519422.jpgReprenez votre pouvoir
Dîtes non !

ATTENTION : L’HUMEUR EST CONTAGIEUSE

#LETLOVEBETHEVIRUS

pexels-photo-40648931033709911.jpeg

changez-vos-pensees-vous-changez-votre-monde

L’intelligence collaborative : comment penser ensemble

L’intelligence collective ou la mentalité de collaboration est un sujet qui a toujours intéressé la psychologie, la sociologie et le monde des affaires…

L’intelligence collaborative : comment penser ensemble

Dans un monde de plus en plus compétitif et individualiste, il est d’autant plus important d’avoir une attitude de collaboration. Face aux défis qui nous attendent, il est essentiel que nous apprenions à réfléchir ensemble pour façonner un avenir bien plus prometteur.

L’intelligence collaborative offre un pouvoir de transformation à l’être humain. Ce type de compétence est mis en avant lorsque les gens sont capables de partager des idées, des pensées et des approches. Evidemment, ce partage se fait dans un seul et unique but : le bien commun.

De nombreuses personnes considèrent que ce type d’investissement mental est ce dont les entreprises, les institutions et tout scénario social de notre époque ont le plus besoin.

Travailler et réfléchir ensemble à des objectifs communs est une source d’inspiration, mais, admettons-le, y parvenir n’est pas toujours facile.

Le travail en équipe, par exemple, comprend déjà des difficultés et il est souvent source de désaccords. De même, personne ne nous a appris comment développer une mentalité de collaboration. Comment mobiliser nos ressources internes telles que la créativité, la motivation et l’enthousiasme envers les autres pour parvenir à une harmonie commune où tout le monde est gagnant.

Cependant, que nous le voulions ou non, c’est la clé de l’avenir. Nous n’avons pas seulement besoin d’entreprises et de sociétés plus intelligentes. Effectivement, aujourd’hui, il est essentiel de disposer de groupes de personnes capables de travailler ensemble sans ego et sans frictions. En outre, il faut désactiver cette pensée rigide que nous avons l’habitude d’avoir. En effet, cette dernière est trop souvent un obstacle au progrès et au bien-être.

Le monde actuel et celui en devenir sont de plus en plus complexes. Pour cela, nous devons concentrer nos efforts et nos ressources dans une même direction. Comment pouvons-nous y parvenir ? L’intelligence collaborative pourrait en effet être notre meilleur option.

L'intelligence collaborative symbolisée par un réseau

Les piliers de l’intelligence collaborative

L’intelligence collective ou la mentalité de collaboration est un sujet qui a toujours intéressé la psychologie, la sociologie et le monde des affaires. De plus, le domaine de la biologie étudie ce concept depuis des siècles en l’observant dans le micro-univers des bactéries. Mais aussi, bien sûr, dans d’autres domaines qui peuvent être plus proches et plus visibles pour nous.

Comme par exemple, le comportement collectif des animaux qui est sans doute le plus frappant de tous. Pensez à ces volées d’oiseaux qui volent dans la même direction et toujours parfaitement synchronisées. Ou encore aux bancs de poissons, aux essaims de krill, aux groupes de dauphins et, bien sûr, à ces communautés de fourmis qui mènent une vie parallèle à la nôtre dans nos jardins, sur nos terrasses ou encore dans les parcs de nos villes.

Qu’est-ce qui fait que toutes ces espèces agissent de manière symbiotique ? Est-ce simplement la survie ? Entre autres spécialistes, l’auteure Dr Dawna Marcova est experte en processus d’apprentissage, en leadership et en talent du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Dans son livre intitulé Collaborative Intelligence, elle nous signale des aspects d’une grande pertinence que nous devrions considérer.

Apprendre à penser avec des personnes qui pensent différemment

Un des principes de l’intelligence collective est de savoir comment se comporter et comment apporter notre contribution dans un environnement où les autres pensent différemment. Cependant, y parvenir n’est jamais facile car, selon le Dr Markova, nous sommes habitués à vivre dans les abysses de notre propre individualité.

On pourrait dire sans se tromper qu’on nous a appris à être plus compétitifs que collaborateurs. Cela implique donc de ne pas accepter les opinions des autres. En outre, cela signifie voir l’autre comme un ennemi à vaincre dans une compétition et que je dois battre pour atteindre mon but. Où allons-nous en agissant de manière individualiste et compétitive ? De toute évidence, nulle part.

Par contre, si nous mettons à profit notre talent en créant une mentalité de collaboration, les choses changent. En effet, rappelons que deux personnes pensent mieux qu’une seule. Parfois, lorsque nous pensons différemment, nous associons nos visions particulières à quelque chose de plus grand, de plus prodigieux et de plus inspirant.

La diversité intellectuelle consiste donc à permettre à nos points forts d’émerger sur une scène collective, où toutes les forces individuelles travaillent en harmonie.

Alignez votre intention sur celle des autres

Les talents qui sont partagés dans un but commun nous permettent d’aller plus loin. Quelque chose d’aussi inspirant que l’alignement de notre intention sur celle des autres devrait certainement être notre motivation quotidienne.

Cependant, force est de constater qu’une telle ambition est encore très difficile à réaliser. En effet, il y a encore beaucoup de personnes qui cherchent à être « le plus intelligent de la classe« , celui qui pense le plus, celui qui fait le plus de choses ou encore celui qui aspire à aller plus haut que les autres. Dans ces cas-là, il faut souvent « écraser » les autres pour atteindre son propre objectif et réussir.

L’une des bases de l’intelligence collective est donc de nous inciter à établir des changements. Il est temps d’établir les conditions les plus appropriées pour développer ce type de compétence. Voyons comment procéder.

« Les problèmes importants que nous éprouvons ne peuvent se solutionner
sur le plan de la pensée où nous les avons crées. »

-Albert Einstein-

Le travail en équipe

 

Les clés de l’intelligence collaborative

José Ortega y Gasset a écrit qu’ « Une civilisation résiste seulement si ceux qui apportent leur collaboration à l’effort sont nombreux. Si tous préfèrent profiter du fruit, la civilisation s’effondre. » Ces sages paroles sont plus pertinentes que jamais. En effet, si nous avons besoin de quelque chose pour faire face aux défis que nous devons relever, ce sont bien des esprits brillants qui savent travailler en collaboration.

En d’autres termes, chacun doit apporter son excellence, sa créativité, son expérience et sa vision particulière au groupe. Et, ceci afin de créer une entité beaucoup plus grande orientée vers le même but, celui du progrès, du bien commun. Toutefois, quels sont les mécanismes pour y parvenir ?

  • La volonté, le désir et la motivation de partager les connaissances et les ressources
  • Créer des espaces de collaboration, tant physiques que virtuels
  • Créer une confiance adéquate avec les autres, où il n’y a pas de concurrence, de fierté ou de contrôle
  • Il doit donc s’agir de groupes basés sur l’horizontalité et non sur la verticalité
  • Il est essentiel de comprendre la dynamique d’un groupe (savoir communiquer, résoudre des problèmes, etc)
  • Etre toujours ouvert aux nouvelles idées
  • Disposer des outils appropriés (espaces physiques, formation, mais aussi des espaces virtuels où la communication est constante)

Pour conclure, un autre élément important pour permettre la coopération en matière d’intelligence collaborative est l’attitude. Une attitude engagée envers le changement, où l’individualisme est moins important que la vision de groupe. C’est une attitude d’appartenance à une communauté qui sait comment avancer pour un progrès meilleur.

https://nospensees.fr/lintelligence-collaborative-comment-penser-ensemble/

45 leçons de vie donnée par ma grand-mère de 90 ans…

Annotation 2019-12-08 060909.png


1. La vie n’est pas toujours juste, mais elle reste pourtant merveilleuse.

2. Quand vous doutez, allez-y par petites étapes pour vous donner du courage.

3. La vie est trop courte pour perdre son temps à haïr qui que ce soit.

4. Ne vous prenez pas trop au sérieux. Personne d’autre ne vous prend au sérieux de toute façon.

5. Remboursez vos crédits chaque mois.

6. Vous n’avez pas besoin d’avoir toujours raison. Acceptez d’être en désaccord.

7. Pleurer avec quelqu’un à ses côtés guérit davantage que de pleurer seul.

8. Commencez à économiser dès aujourd’hui pour vos vieux jours.

9. Quand on parle de chocolat, toute résistance est inutile.

10. Faites la paix avec votre passé. Ainsi, il ne viendra pas gâcher votre présent.

11. Il n’y a pas de honte à laisser vos enfants vous voir pleurer.

12. Ne comparez pas votre vie avec celle des autres. Vous n’avez aucune idée de ce par quoi ils sont passés.

13. Si une relation « doit » rester secrète, c’est sûrement que cette relation ne devrait pas exister.

14. La vie est trop courte pour s’apitoyer sur son sort. Ne vous arrêtez pas au moindre échec et allez de l’avant.

15. Vous pouvez passer à travers toutes les épreuves si vous savez garder votre calme en toutes circonstances.

16. Un écrivain ne fait rien d’autre qu’écrire. Si vous voulez être écrivain, écrivez le plus possible.

17. Il n’est jamais trop tard pour faire de vos rêves d’enfant une réalité. Mais cela ne dépend que de vous et de personne d’autre !

18. Si vous voulez arriver à ce que vous voulez dans la vie, ne vous laissez pas décourager par un simple « non ».

19. Allumez des bougies, utilisez de beaux draps et mettez de la lingerie fine dès ce soir. Ne les gardez pas pour une occasion spéciale. Aujourd’hui est un jour spécial.

20. Préparez-vous toujours à fond puis laissez le destin faire son affaire.

21. Soyez excentrique dès maintenant. N’attendez pas d’être vieux pour « oser » porter du violet.

22. L’organe sexuel le plus important est le cerveau.

23. Personne d’autre n’est responsable de votre propre bonheur à part vous.

24. À chaque soi-disant « désastre » ou échec, posez-vous cette question : « dans 5 ans, est-ce que tout cela aura encore de l’importance ? »

25. Pardonnez tout, à tout le monde…votre temps est limité.

26. Ce que les gens pensent de vous ne vous concerne absolument pas.

27. Le temps guérit presque tout. Laissez du temps au temps.

28. Aussi bonne ou mauvaise que soit une situation, cela passera.

29. Votre travail ne s’occupera pas de vous quand vous serez malade. Vos amis le feront. Gardez le contact avec eux.

30. Ne perdez jamais espoir et croyez aux miracles.

31. Ce qui ne vous tue pas vous rend réellement plus fort.

32. Devenir vieux fait mentir l’autre possibilité : mourir jeune.

33. Vos enfants n’auront qu’une seule enfance. Rendez-la formidable !

34. Sortez dehors chaque jour. Des miracles vous attendent à chaque coin de rue.

35. Si nous faisions un seul grand tas avec tous les problèmes des gens, en voyant ceux des autres, nous reprendrions vite les nôtres.

36. Ne questionnez pas la vie, foncez et tirez-en le meilleur.

37. Débarrassez-vous de tout ce qui n’est pas utile, ni beau ou réjouissant.

38. Au final, tout ce qui compte, c’est d’avoir aimé.

39. La jalousie est une perte de temps. Vous avez déjà tout ce dont vous avez besoin…

40. Le meilleur est encore à venir.

41. Peu importe comment vous vous sentez aujourd’hui : levez-vous, habillez-vous et soyez là où vous devez être!

42. Prenez une profonde respiration. Cela calme l’esprit.

43. Si vous n’osez pas demander, c’est sûr que vous n’aurez rien.

44. Sachez qu’il faut parfois « faire profil bas… »

45. La vie n’est pas présentée avec un joli ruban, mais c’est néanmoins le plus beau cadeau que l’on a pu vous faire. ❤


JOYEUSES FETES

Discours engagé en faveur des femmes

La sud-africaine Zozibini Tunzi 26 ans a
fait sensation avec un discours engagé
lors de l’élection de Miss Univers.

Sa réponse à la question “quelle est la chose la plus importante que nous devrions enseigner aux jeunes filles aujourd’hui” posée par Steeve Harvey le présentateur du show, lui a valu de nombreux applaudissements :

“Je pense que la chose la plus importante que nous devrions leur apprendre c’est à diriger. C’est quelque chose qui manque aux jeunes filles et aux femmes depuis très longtemps, pas parce que nous n’en voulons pas mais à cause de ce que la société a décrété à propos des femmes. Je pense que nous sommes les êtres les plus puissants du monde et que nous devrions avoir toutes les opportunités. C’est cela que l’on devrait enseigner aux jeunes filles : de prendre leur place dans la société”_ Alors Mesdemoiselles, vous savez ce qu’il vous reste à faire…Battez-vous pour ce que vous croyez juste : montez au créneau et prenez votre place !

miss-afrique-du-sud-580x386

 

Comment développer son potentiel ? Soyez et vous aurez !

Le GPS de la confiance en soi et comment optimiser son potentiel…

confiance-en-soi-e1575027679855.jpgÊTRE POUR AVOIR (Un livre de développement personnel): Le GPS de la confiance en soi et comment optimiser son potentiel Format Kindle


Êtes-vous prêt à vivre la plus grande transformation mentale de votre vie ? Avez-vous envie d’être enfin qui vous êtes réellement? Souhaitez-vous vivre sereinement quotidiennement ? Si vous êtes prêt pour un changement radical, alors ouvrez ce livre…

À l’intérieur vous y trouverez pourquoi votre cerveau refuse de vous laisser être qui vous êtes réellement mais surtout une méthode temporelle vous permettant de (re) trouver confiance en vous, d’optimiser votre potentiel et d‘atteindre vos objectifs. À travers un voyage dans votre passé, votre présent et votre futur, vous découvrirez votre vous profond et vos capacités à réussir.

Toutes les notions de développement personnel dont vous avez besoin pour ce changement sont expliquées en détail, elles sont accompagnées d’exercices pratiques et concrets, à mettre en place immédiatement. De plus, des explications scientifiques viennent confirmer ces notions. Vous pourrez aussi y lire nombre d’histoires et d’anecdotes vous permettant de vous identifier et de comprendre des notions de développement personnel parfois abstraites.

Découvrez à chaque page le pouvoir qui est en vous… Soyez et vous aurez !


LA PUISSANDE DE VOTRE SUBCONSCIENT POUR DEPASSER LA PEUR


Dans cet enregistrement le Dr Murphy nous y rappelle que nous sommes tous confrontés au sentiment d’inquiétude souvent liés à des événements qui ne se produiront jamais. L’inquiétude nous dépouille de notre vitalité, de notre enthousiasme et de notre énergie, et elle se révèle fréquemment la source d’ulcères, d’hypertension et de nombreux autres troubles physiques. Le Dr Murphy nous apprend à remplacer la peur et l’inquiétude par l’harmonie, la paix et l’amour, et il nous initie à la pratique de la méditation et de la prière dans le but de libérer notre esprit de ses inquiétudes irrationnelles et d’introduire dans notre subconscient des pensées créatives.


ÊTRE POUR AVOIR (Un livre de développement personnel): Le GPS de la confiance en soi et comment optimiser son potentiel par [FAKIR, Imane]

Je veux seulement m’assurer qu’ils lisent selon leurs propres capacités…| Et moi juste qu’ils réalisent qu’ils n’ont pas de « limites » !

JE VEUX SEULEMENT M'ASSURER QU'ILS LISENT SELON LEUR CAPACITE...ET MOI QU'ILS REALISENT QU'ILS N'ONT PAS DE LIMITENT - SELON VOUS QUI DES DEUX A RAISONDeux écoles s’affrontent… la stagnation à l’école avec le niveau atteint, mesuré et donc « borné » par un enseignement classique, (en ayant conscience de ce que cela peut parfois entraîner, c’est à dire plomber une personnalité pour une vie entière), et l’éveil d’un animateur, l’envie de découvrir, ou de satisfaire une curiosité, un hobby (qui peut-être complémentaire avec l’école ), où l’on est capable de se surpasser : En ce qui me concerne je préfère la deuxième vision, celle qui encourage à aller plus loin et plus haut !


SELON VOUS LEQUEL DES DEUX A RAISON ?
QU’EN PENSEZ-VOUS ? A VOS PLUMES !

Ne donnez pas votre temps à n’importe qui…sachez bien vous entourer !

encouragement-etudiant-camarade-classe.jpg

noublie-pas-ceux-qui-t-ont-ignore.png
     souviens-toi-de-ceux-qui-t-ont-aide

Enseignons à nos filles qu’il ne s’agit pas d’être belle mais d’être audacieuses, fortes et confiantes !

pexels-photo-2299898ENSIGNON A NOS FILLES QU'IL NE S'AGIT PAS D'ETRE BELLE MAIS AUDACIEUSES, FORTES ET CONFIANTESsunshine-4381693__340

Devenir, de Michelle Obama — Carnets d’une plume

Il y a quelques semaines, j’en aie eu assez des agissements de Donald Trump relayés quotidiennement par la télévision et les réseaux sociaux et je me suis dit: « Je ne suis pas américaine mais les Obama me manquent … » Pas vous ? Nostalgique, je suis allée à la bibliothèque de mon quartier et j’ai emprunté Devenir, de […]

via Devenir, de Michelle Obama — Carnets d’une plume