VIVEZ ET N’ESSAYEZ PAS DE COMPRENDRE CHAQUE CHOSE…

IMG_20150825_161505 (2)
Photo prise devant le Palais présidentiel

Presidential-palace-suriname

Palais présidentiel
Grande Moské, Paramaribo centre, Suriname
Palais-presidentiel.jpg
Palais Présidentiel, Paramaribo Centre, Suriname

La vie n’étant pas un problème à résoudre mais quelque chose à expérimenter, il me paraît évident que quelque soit la vie que nous avons ou avons eu avant, qu’aucun d’entre nous n’attends la « permission » d’autrui pour vivre et faire de belles expériences : étant donné que nous ne sommes que de passage sur cette terre, nous essayons au mieux et plus ou moins tous d’en tirer partie, tout du moins je pense qu’il en est de même pour chacun d’entre nous, sinon, il n’est pas trop tard pour y remédier…

La plupart des gens ont ce sentiment que la vie devrait être une symphonie que l’on doit savoir jouer sur tous les tempos…en Ré mineur ou en Ré majeur. 😊

En bon être humain que nous sommes, nous connaissons des hauts et des bas tant dans nos « humeurs », ainsi que dans les actes que nous accomplissons.

En fonction de l’humeur et de l’état d’esprit de chacun ou de l’endroit où nous sommes rendus dans notre vie, nous verrons la vie de manière différente.

D’aucun verra les événements comme il se sent à l’étape de la vie où il traverse une période difficile (séparation, chômage, remise en question, perte).

Tandis que d’autres, forts de la complicité qu’il y a dans leur couple à un même moment, se sentiront confortés dans leur vision de la vie et leurs valeurs…

Certaines personnes se sentent rassurées en ayant « l’impression de maîtriser » tous les éléments de leur quotidien (travail, relations, argent, loisirs etc).

Celles ayant l’humeur bien plus légère, préféreront vivre les choses avec spontanéité en profitant au maximum des opportunités qui se présentent à elles.

Cela dit, pour mieux vivre, il n’est pas nécessaire de tout maîtriser et de toujours prévoir ou organiser les choses. Parfois l’improvisation a du bon, notamment en matière de loisirs et de détente. Si vous faites souvent les même choses au même moment, il s’installera une routine qui finira par vous donner le sentiment que votre vie devient fade et monotone. De ce fait, il est important de se donner le temps de vivre, de pouvoir s’accorder de bons moments en prenant le temps de faire tout ce qui vous rend heureux.

Vouloir tout organiser relève finalement à mon sens de la routine. Finalement c’est surtout ce que l’on fait plutôt dans le domaine du travail du fait que cela aide à mieux gérer les tâches à accomplir dans le temps qui nous est imparti.

Mais dans un cadre privé, je pense qu’il est bien plus épanouissant de ne pas vouloir tout contrôler et de savoir profiter au maximum de nos proches…

Chaussures-boots

Le train de la vie passe très vite et ne revient pas.
Aimez-les tant qu’ils sont encore là; chanter, danser,
voyagez et vivez tant que vous pouvez encore le faire


Je me souviens d’une période de ma vie où je ne me posais pas de question. Aussitôt le weekend arrivé, je m’évadais à 60 kilomètres de mon domicile en balade, sortant du « train train », que je n’ai pas vraiment eu le loisir…de cultiver.  😉

Etant donné que j’étais très active (à l’intérieure comme à l’extérieure), je n’aimais pas restée à tourner en rond si je puis dire. Une fois que j’avais plus de temps devant moi…il fallait encore bouger, une vraie batterie qui se rechargeait ainsi !

Parcourir des kilomètres ne me faisait pas peur du tout, bien au contraire. D’ailleurs il est arrivé qu’un été j’ai eu envie d’aller dans un pays frontalier (Le Suriname). C’est un pays étranger que j’avais eu l’occasion de connaître étant bien plus jeune parce qu’avec mes parents nous nous y rendions assez régulièrement je dois dire.

Cependant, ça faisait déjà un lustre que je n’y étais pas retourné. La langue officielle que l’on y parle est l’anglais. Mais étant donné sa forte multiculturalité, d’autres langues y sont également très présentes telles que le hollandais appelé DEUTCH (suite à la colonisation), et le SRANAN TANGO, un dialecte parlé par les descendants des anciens esclaves qui se sont enfuis durant la période dite esclavagiste…

SPANEK TERRASSE CAFE

Terrasse du Spanoek
Spanoek Terras café’s, Paramaribo (Ancienne Guyane Hollandaise)

Il y a également une forte prédominance de ce que nous appelons les « coolis » qui sont des indiens de l’inde venus essentiellement pour y travailler il y a plus de deux siècles environ et qui se sont finalement durablement établis. Ils détiennent aujourd’hui pour ainsi dire, la majeure partie de l’économie du pays notamment dans le secteur tertiaire.

CATHEDRALE 2
Cathédrale St-Pierre & St-Paul, Paramaribo, Suriname

CATHEDRALEPour en revenir à mon propos, je souhaitais donc m’y rendre mais mon véhicule n’étant pas très adapté pour ce long trajet vu son grand âge (environ 400 kilomètres aller et 400 kilomètres retour avec le « bac » sorte de ferry à prendre entre les deux), j’étais sur le point d’y renoncer. Mais vous savez que lorsque l’on veut vraiment quelque chose, l’univers entier conspire en votre faveur…

Tout compte fait, j’ai réussi entre temps à acquérir un autre véhicule vu que cela s’imposait de toute façon et hop je rencontre dans la foulée (quel heureux hasard), en partant en ballade à la plage un samedi après-midi, une autre dame qui s’y rend justement durant la deuxième quinzaine du mois d’août avec ses petits enfants et sa fille aînée pour un séjour d’une dizaine de jours environ !

Etant donné que je suis une personne très communicative, nous avons aussitôt sympathisé. Dans nos échanges, elle finit par me fournir tous les renseignements quant à l’hébergement à l’hôtel sur place, qu’elle a du reste déjà réservé en versant des arrhes ainsi que pour toutes les formalités à accomplir : visas, assurance supplémentaire pour le véhicule, permis internationale à faire à la préfecture. Ah, j’avais oublié de préciser que contrairement à nous en France, ils roulent à gauche, quelle aventure !

CHAMBRE D'HOTELAvec toute la foi et la conviction qui m’animaient à ce moment là, mais aussi ma force de persuasion, j’ai pu obtenir tout cela en un rien de temps puis j’ai contacté l’hôtel (qui n’avait pas d’employés qui parlent le français), pour finaliser ma réservation et confirmer le jour et l’heure de notre arrivée. Et nous voilà en train de faire nos préparatifs la veille du départ. Le lendemain matin réveil à trois heures (eh oui la route est très longue), et enfin se rendre au point de rendez-vous pour décoller vers 5h30…

NOUS VOILA PARTIES POUR UN LONG PERIPLE « ACCOMPAGNEES » POUR LA PREMIERE PARTIE DE NOTRE ROAD TRIP PAR BOOKING.COM SOCIETE PAR LAQUELLE J’ETAIS PASSE POUR LA RESERVATION. 😎

N'essayez pas de comprendre chaque choseElle nous a contacté entre-temps avant de prendre le ferry pour savoir si notre « voyage » se déroulait sans encombre et confirmer à quel endroit nous étions rendus de notre beau parcours.

Une fois passé la douane pour effectuer les contrôles d’identité, visa et carte grise, assurance, autorisation pour le véhicule etc…(de l’autre côté c’était un état étranger), c’est parti pour plus de 2 heures de route (250 kms), puis à nous la grande et belle aventure !

Sur le Ferry en route vers le Suriname
Entre deux eaux – Traversée avec le « bac » du fleuve Le St-Laurent (Guyane Française) _ Accoudée ici sur ma voiture_Crédit photo Yola

Arrivée du ferry une demi heure plus tard. Nous passons encore la douane mais cette fois-ci du côté Surinamais. Nous nous sommes juste arrêtées dans un commerce du coin pour y prendre une petite collation, puis sommes reparties pour 1 heure de route jusqu’au poste de garde, et de nouveau 1 heure 30 jusqu’à Paramaribo, la capitale…

Petite anecdote, je roulais à une « certaine » vitesse et arrivée au poste où nous subissons les contrôles (tranquille), je demande au douanier combien de kilomètres il me reste à parcourir pour arriver à Paramaribo. La vitesse étant limitée alors à 80 kms heure, celui-ci m’avait rétorqué que cela dépendait surtout de la vitesse à laquelle on roulait ! 😂

Moské-Paramaribo-Centre-ville
Synagogue, Paramaribo Centre, Suriname

Voilà, il ne faut pas sans cesse se poser des questions. Parfois il faut juste oser se lancer, ne pas avoir peur mais plutôt foncer : ne pas essayer  de comprendre chaque chose…

Et vous, quelle est votre façon d’appréhender la vie ? Etes-vous de ceux qui aiment que tout soit organisé à l’avance ou laissez-vous la place à l’improvisation dans votre vie ?

A très bientôt pour un nouvel article mes chers readers. Positivement vôtre. Yola M ❤

Dans ma vie j’ai connu des coups durs, j’ai connu des moments merveilleux…❤️

FEMME BEAUTYune femme regardant au loin
LA VIE EST UN DERT DE REBONDISSEMENT 1
DANS MA VIE, J'AI CONNU DES COUPS DURS, J'AI CONNU DES MMENTS MERVEILLEUXLa vie nous réserve bien des surprises, de bonnes surprises...

Citations bonté

QUOIQU'IL ARRIVE N'ABANDONNER JAMAIS« Si vous rencontrez quelqu’un de meilleur que vous, attachez-vous à devenir son égal. Si vous rencontré quelqu’un de moins bon que vous, regardez-vous et examinez votre moi. » _ Confucius

« De toutes les sciences que l’homme peut et doit savoir, celle de faire
le moins de mal et le plus de bien possible est
vraisemblablement la principale. »
_ Léon Tolstoï

« Un arbre est connu par son fruit; un homme, par ses actes. Une bonne action n’est jamais perdu, qui sème la courtoisie récolte l’amitié,
et qui plante la bonté récolte l’amour. »
_  B A S I L E

On peut juger de la grandeur d’une
nation rien que par la façon dont
les animaux y sont traités.
Mahatma Gandhi.

MAHATMA GANDI

Il faut souvent écouter ce que le coeur nous apprend…

LE BONHEUR EST UN CHOIXIl faut souvent écouter ce que 
le coeur nous apprend, 
Ce que la raison nous dit...

Que notre conscience nous guide
vers les bons chemins...

Il faut toujours croire
en sa bonne étoile, et croire, 
toujours et encore...
NE JAMAIS PERDRE ESPOIR !!!

Cueillez dés aujourd’hui les roses de la vie…| Pierrre de Ronsard

1564957188095239101820.jpg
Vivez si m'en croyez, n'attendez à demain...
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie.
Quand vous serez bien vieille, 

au soir, à la chandelle,
Assise aupres du feu, dévidant & filant,
Direz, chantant mes vers, en vous esmerveillant,
Ronsard me celebroit du temps que j’estois belle.

Lors vous n’aurez servante oyant telle nouvelle,
Desja sous le labeur à demy sommeillant,
Qui au bruit de mon nom ne s’aille resveillant,
Bénissant vostre nom de louange immortelle.

Je seray sous la terre & fantôme
sans os
Par les ombres myrteux je prendray mon repos ;
Vous serez au fouyer une vieille accroupie.

Regrettant mon amour & vostre fier desdain.
Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain :
Cueillez dés aujourd’huy les roses de la vie.

Pierre de Ronsard,
Sonnets pour Hélène, 1578

Rosa_la_france.jpgCe ne sont pas des fautes mais de l’ancien français.
Bon dimanche. Bisous à tous !